MENU

Musique recommandée pour découvrir cette famille formidable : “Tu t’envoles” de la B.O. de Peter Pan

A peine je suis arrivée chez vous que je me sens déjà à l’aise. Les enfants finissent le goûter, la maison est chaleureuse, la lumière explose dehors. Tu me dis que tes enfants sont un peu timides et que ça peut prendre du temps. Pas de souci, j’ai mon aprem rien que pour vous. Mais au bout de quoi, 3 minutes environ, Merlin me fait faire le tour du propriétaire et surtout de sa chambre, me fait découvrir ses jouets par dizaines. Suit mini Loup qui me montre la chambre d’à côté, la sienne, me demande de m’asseoir, prend place sur mes genoux et nous voilà à lire une histoire de sorcières.

 

Il y a des choses qui ne s’expliquent pas. Des rencontres qui sont évidentes. Des personnes que l’on doit voir dans sa vie et avec qui le lien est instantané. J’adore la vie que votre famille dégage. La douceur de vos échanges, l’amour profond que vous vous portez tous les uns pour les autres. Tu me demandes si avant d’aller dans la forêt à côté on peut faire quelques photos dans votre jardin qui vous ressemble. Non seulement j’accepte mais je suggère aux enfants des lancers de feuilles mortes, des mini courses et j’en passe. Tu m’expliques que tu rêves d’avoir une certaine lumière sur les photos. Je te montre l’écran de mon appareil avec la dernière que j’ai prise. Ton sourire te trahit, je suis en train de créer les images que tu souhaites sans même en avoir parlé avant.

 

 

Et puis il est temps de partir en forêt se dégourdir un peu les jambes. Au milieu de vos 2 enfants qui déjà me font complètement craquer, quelques images de toi et Rafa, ton époux depuis pas mal d’années. Tu me diras plus tard que tu n’as jamais vu une photo de vous deux qui vous représente aussi bien. Au moindre croisement de chemin, la lumière me fait m’arrêter et vous avec. Sans que je ne demande rien, vous dansez, jouez, riez, chantez. Vous faîtes même une cabane à un moment. Rafa n’est pas le dernier sur les blagues et le rire de Merlin est encore gravé dans mes oreilles.

 

 

On terminera tout ça calmement, près des chevaux. Loup sur mes épaules, l’impression d’avoir passé un vrai bon moment avec des copains. Parce que c’est ce que vous êtes un peu devenus finalement. Des copains. Je vous ai ensuite revu 2 fois d’ailleurs pour 2 séances photo improvisées, tout ça en quoi, 3 semaines de temps ? Du jamais vu pour moi. Je bois à la maison les thés que vous m’avez offert. Les cookies sont eux terminés depuis bien longtemps. Je sais qu’on se reverra. Je ne sais pas quand, mais peu importe. Là n’est pas l’important.

 

 

Merci Adeline. Merci d’avoir gardé précieusement ma carte de visite pendant des mois pour m’appeler pour ta séance photo familiale à l’automne. Et merci pour cette belle rencontre dans votre doux pays imaginaire.

 

CLOSE