MENU

C’est reparti pour une aventure Regards croisés, mon projet personnel avec Emilie, avec pour lieu ce mois-ci un aéroport, et je vous invite à découvrir cet article en écoutant “Passenger” de Noah Kahan.

 

Au départ de Roissy

Mercredi 15 mai, j’ai rdv à l’aéroport de Roissy pour me rendre au mariage d’une de mes meilleures amies à 1h de Florence, en Italie. Pour une fois, je ne serai pas photographe. Non, j’ai le privilège d’être témoin de la mariée et je sens que ce mariage va vraiment être particulier. Il y a beaucoup de choses qui se bousculent dans ma tête. Beaucoup d’infos, de préparatifs, de choses à faire. On se rejoint avec 2 des autres témoins pour prendre notre vol ensemble. On a pleins de choses à se raconter (on ne vit pas au même endroit), on est heureuses d’être ensemble. Je sais que je dois faire mon projet aujourd’hui mais j’avoue ne pas avoir trop la tête à ça. Alors j’essaye de créer, rapidement, peut-être un peu trop à la volée, mais finalement c’est assez challengeant. J’aurai aimé avoir l’esprit plus libre pour ce projet dans ce lieu que j’aime tant. Le voyage et moi, ça ne fait qu’un depuis bien longtemps, vous le savez si vous me suivez régulièrement ici ou sur insta. Mais là tout de suite, je n’ai peut-être pas toutes mes idées les plus claires possibles. Tant pis, j’improvise, j’en rigole, et c’est parti pour l’embarquement immédiat…

 

Mes 10 images par thème

 

Faceless : bon déjà, 1er échec. J’avais pensé cette photo depuis un bon moment, mais évidemment je tombe pile au mauvais moment : les équipes de l’aéroport ont démonté le grand panneau des départs. Impossible donc de regarder en l’air et faire genre je cherche où aller. Mais je décide d’en rire et de me prendre malgré tout de dos, regardant donc ce beau panneau imprimé 🙂

 

Les mains : évidemment, celles qui tiennent le graal qui me permet de voyager partout dans le monde sans me poser trop de questions. On ne se rend pas toujours compte de la chance que l’on a en France d’avoir un passeport qui nous permet de voyager sans arrêt. A nous ensuite de l’utiliser à bon escient…

 

Noir & blanc : un autre panneau de départ, plus petit celui-là, mais de ceux qui me donnent malgré tout envie de regarder toutes les destinations et de rêver déjà aux prochains voyages…

 

By my window : j’adore regarder le va et vient des avions à l’extérieur. Observer tous les corps de métier en action, essayer de comprendre le rôle de chacun sur le tarmac, voir les petites voitures déambuler au milieu de ces énormes avions. Et même observer le reflet des numéros de portes d’embarquement qui se reflètent dans le ciel (enfin dans la vitre).

 

Ouverture F8 : cette grande verrière au-dessus de nos têtes. La lumière qui passe au travers. L’infini de l’architecture et les portes d’embarquement qui se succèdent.

 

Freelensing : tenter quelque chose rapidement avec Agnès (merci à elle) alors qu’on se dirige vers notre porte. Alors qu’on va retrouver la 3ème de la team témoin.

 

Mouvement : vous avez déjà observé combien de personnes circulent dans un aéroport à un moment T ?

 

Diptyque : Une porte. Une destination. Plusieurs sièges. des centaines de voyageurs. Une envie certaine d’ailleurs.

 

Format portrait : ok je triche pare que techniquement je ne suis plus dans l’aéroport mais on a bien dit que c’était mon projet et que j’avais le droit de faire ce que je veux non? 🙂 Alors voilà, en direct depuis l’avion. Le monde sous mes pieds et devant mes yeux. Ce siège à côté du hublot que je chéris tant et pour lequel je suis prête à me battre. Parce que pour moi, observer la terre vue du ciel est l’un des plus beaux spectacles au monde.

 

Autoportrait : je triche encore mais après la déception de la photo devant le panneau des départs, j’étais bien décidée à faire un autoportrait comme MOI je voulais. Alors j’ai pensé à cette image, devant le hublot. Transformée en N&B pour ne pas se focaliser sur d’autres détails ou couleurs. Merci à mon ami Jérémy qui a déclenché pour moi (un peu difficile de mettre un trépied sur un siège d’un avion qui bouge!!!) en suivant mon idée.

 

Regards croisés

regards-croisesCette histoire, ce projet, c’est le nôtre. Ca c’est la seule chose qui ne change pas depuis le début du mois de janvier. Tous les mois, on vous partage nos visions des mêmes thèmes sur un lieu à l’identité identique. Ce mois-ci, Emilie vous raconte sa vision à l’aéroport de Nice. Et je vous invite à aller le découvrir ici.

Et si vous ne les avez pas encore lus, vous pouvez retrouver tous mes articles des précédents mois de ce projet ici.

CLOSE