MENU

Conseil musical pour ce mariage dansant en Bourgogne : “Calee” de Daphne (évidemment)

Je pourrai vous parler de tous mes couples, de tous les mariages que je photographie. 2018 aura été un grand cru. Honnêtement, j’adore tous mes clients et il m’est difficile de ne pas prendre le temps de vous montrer chacun d’entre eux. N’ayant pas le temps d’écrire sur chaque séance ou mariage, je dois faire au compte goutte, et vous pouvez d’ailleurs en retrouver une partie sur cette page. Mais revenons à nos moutons.

En ce début juin 2018, il y a un peu plus d’1 an déjà, c’est les jolis jours de Marie-Renée & Adrien que j’ai eu la chance d’immortaliser. Les jours oui, parce que la fête a commencé le vendredi à Paris, à la mairie du 5è juste à côté du Panthéon. Et elle s’est continuée au Château d’Azy en Bourgogne le samedi avec une cérémonie laïque.

Début des festivités à Paris

C’est avec presque 1h de retard que la cérémonie civile a commencé. On ne va pas se mentir, la qualité première de la mariée n’est pas la ponctualité aha. D’ailleurs tous ses proches rigolent de ce trait de personnalité. A peine arrivée, c’est son sourire et sa classe qui illumine tout en plus de ce soleil parisien. Quelques musiciens pour égayer la cérémonie aux doux sons d’instruments dont je ne connais pas le nom, des rires qui explosent, de la couleur partout. En voilà encore une belle journée!

 

Un samedi en Bourgogne

Le lendemain, c’est direction le Château d’Azy en Bourgogne pour la cérémonie laïque. Il fait très beau, très chaud aussi. Il reste pas mal de détails à régler avant de commencer la cérémonie. Je prends alors ma casquette “photographe mais pas que” et j’aide la mariée à organiser les derniers détails, à régler certains points.

Les préparatifs se déroulent dans une immeeeense salle de bains et plutôt dans le calme jusqu’au…moment de stress de Marie. Je sens son regard se concentrer, l’agitation autour la perturber. Le planning est bien sûr retardé par rapport à ce qui était annoncé. Il est temps d’y aller. Musique à fond (avec les mêmes musiciens que la veille et un DJ), c’est au bras de son papa et entourée de ses amies & famille qui font une choré que Marie arrive sous ces arbres abritant la cérémonie.

 

Je ne vais pas vous mentir, j’ai eu un petit flottement lors de leur cérémonie. Non pas qu’elle n’était pas magique (ça elle l’était, pleine d’émotions, de rires et quelques larmes). Mais les différences de températures auront eu raison de moi et j’ai crains le malaise. Mon corps a néanmoins résisté pour en ressortir notamment ces quelques images. Avant de partir un peu à l’écart pour les photos de couple avec ce couple que j’ai littéralement adoré et avec qui j’ai beaucoup rigolé.

 

Changement d’horaires

Evidemment avec tous ces changements d’horaires, le passage au dîner s’est fait avec 2h de retard. Mais vous savez quoi? Ca a été l’occasion parfaite d’observer cette lumière de toute fin de journée qui rayonne sur les invités à la fin du cocktail. Avant de les observer se déhancher intensément sur la piste de danse pour mon plus grand bonheur.

 

Encore un mariage qui détonne, qui donne envie de retourner faire ce métier tous les jours. Un grand merci aux mariés et à leurs invités pour ces bons moments passés avec eux pendant 2 jours. Continuez de rire, de danser, de vous amuser et de profiter de la vie comme vous le faîtes 🙂

Lieu : Château d’Azy // Robe mariée : Rime Arodaky

CLOSE