MENU

Conseil musical pour découvrir la 2nde partie cérémonie laïque de ce mariage à la maison des oliviers de Marrakech : “Let’s Groove” de Earth, Wind & Fire

Matinée au calme

Samedi matin. Après un petit déjeuner bien complet, certains font la sieste, d’autres profitent de la piscine. La chaleur est un peu retombée ce jour-là. La soirée de la veille a rapproché tout le monde et il est temps de passer à la cérémonie laïque. Si vous ne voyez pas de quoi je parle en mentionnant la veille, je vous conseille de lire cet article avant : la cérémonie du henné.

Les préparatifs

Pendant que Niima se fait de nouveau coiffer et maquiller au spa, Simon se prépare dans la chambre d’un couple d’amis avec ses témoins. Pendant ce temps, l’arche de fleurs se monte pour la cérémonie. L’ambiance est complètement différente de la veille, l’énergie aussi. C’est super de les observer chacun leur tour, de voir le papa de Niima la découvrir.

La cérémonie laïque

C’est l’oncle de Simon qui se charge d’officier cette cérémonie. Une fonction qu’il connaît bien puisqu’il est maire! Je trouve ce moment très touchant, sûrement aussi dû aux musiques choisies, à l’émotion des invités (qui en plus avaient accepté de se séparer de leurs téléphones & co pour profiter pleinement du moment). Le décor n’a rien à voir avec la veille, les habits non plus évidemment. Tous les témoins et familles prennent la parole tour à tour et je dois avouer que moi j’observe tout ça avec des yeux un peu embués parfois de voir toutes ces émotions et ces sourires.

Place à la fête

Cérémonie laïque ou pas, la fête reprend vite ses droits au Maroc 🙂 Une fois les félicitations passées, les témoins font en surprise une chorégraphie géniale assez élaborée. Elle commence par les filles face à Camille, le frère du marié, et ils sont à fond! Le tout finit par partir en flashmob avec bon nombre d’invités. Puis suivent les gnaoua, des musiciens traditionnels marocains, et leur musique entraînante. Quand je vous dis que tout ça était magique à observer…

Séance couple express

Après être passée par la piscine où aura lieu le dîner pour quelques photos de décoration, je demande un peu de temps aux mariés pour leurs photos de couple. Résultat : 20h16, on commence à faire des photos. Les mariés sont super heureux, ils dansent, s’observent, rient. On s’amuse tous ensemble mais je sais que le temps nous est compté parce qu’il faut préparer la mariée pour la suite. 20h24 : fin de la séance couple 🙂 Voilà, 8 minutes montre en main (d’habitude je demande plutôt 15-20min au couple pour qu’on soit tranquille et qu’ils soufflent), mais suffisant pour sortir toutes les images importantes pour eux. Il est temps pour la mariée d’aller se changer en habit traditionnel pour l’arrivée au dîner.

Les traditions marocaines

Ne croyez pas que parce que la journée était placée sous le signe de la cérémonie laïque, les traditions marocaines n’allaient pas être respectées. Non non, c’était important pour le couple. L’arrivée au dîner se fait donc dans le fauteuil traditionnel pour Niima, tandis que Simon arrive sur un cheval. S’ensuit un long moment de danses accompagné par un orchestre live Marocain. L’ambiance reprend de plus belle et c’est vraiment un bonheur de voir toute cette énergie encore une fois de la part de tous les invités. Ce mariage est un condensé de bonheur en barres!

Pendant le dîner, les témoins organisent plusieurs animations. On se régale avec la pastilla et le méchoui du chef qui sont vraiment d’un haut niveau gustatif. Les chanteurs changent mais l’ambiance elle reste au beau fixe.

Et puis il est déjà temps pour Niima d’aller se changer et de revêtir un costume assez lourd et très particulier pour la fassia, une autre tradition marocaine. Je la suis partout et c’est une nouvelle fois un peu hors du commun comme moment et comme habillage pour moi. Tout est à la fois très solennel et très détendu.

Que la fête reprenne

Au Maroc, la fête ne s’arrête jamais et il n’y en a jamais assez. Il est déjà plus de 2h30 du matin quand les mariés reviennent habillés avec leur costume & robe blanche. Et c’est à ce moment-là que le cracheur de feu entre en scène avant que la pièce montée ne soit présentée.

Vient ensuite la 1ère danse des mariés et les danses déchaînées que tout le monde attend depuis un moment (on ne pourra pas dire que les invités n’auront pas été motivés pour danser tout au long de ce séjour!!).

En résumé

Il est compliqué de résumer un tel séjour et une telle aventure humaine. Ce samedi aura encore été une journée d’une intensité délirante avec un rythme de fou à courir partout.
Ce mariage aura été une grosse claque pour moi. Tant au niveau humain que professionnel. Entre la séance couple à Marrakech le jeudi, la cérémonie du henné le vendredi et la cérémonie laïque du samedi, je crois que c’est environ 25h de shooting cumulés et 4 jours sur place en tout. C’est revenir avec plus de 7000 images (pour en rendre 1400), à moi toute seule je précise. Mais c’est surtout une aventure extraordinaire à leur côté à tous les deux, Niima & Simon, et avec leurs familles & amis aussi. Une osmose assez bluffante à observer entre les témoins, le sourire sur tous les visages, l’envie de faire la fête partout et tout le temps.

Je dis toujours que je veux devenir amie avec les gens pour qu’on m’oublie et que je puisse tout capturer au plus près et au plus réel aussi. Non seulement cette partie a été vraiment réussie, mais je peux même dire aujourd’hui que je suis vraiment devenue amie avec ce couple. Alors un immense MERCI à vous pour m’avoir permis de vivre ça.

Enfin, impossible de terminer sans remercier sincèrement encore et encore ici ma fabuleuse amie Caro qui m’a secondée / aidée / rassurée / inspirée sur ce mariage, et croyez-moi nous n’étions pas trop de 2 pour le couvrir. Une aventure fabuleuse aussi à tes côtés et dont les mots qui ont suivi ont fait un vrai écho en moi.

Lieu : la maison des oliviers à Marrakech // Mon incroyable 2nd shooter : Caroline Liabot

CLOSE