MENU

Conseil musical pour dĂ©couvrir mon projet Regards CroisĂ©s du mois au bord de l’ocĂ©an au pays basque : “Ocean” de John Butler

Commençons par un aveu : au mois de novembre, nous Ă©tions censĂ©es avec Emilie faire notre projet dans une bibliothĂšque. Et j’avais super hĂąte de me rendre dans une de ces superbes biblio parisiennes qui font rĂȘver. Oui mais alors pourquoi je vous parle d’ocĂ©an dans le titre? Eh bien parce que je me suis confrontĂ©e Ă  un Ă©chec… J’ai contactĂ© plusieurs de ces superbes biblio parisiennes pour savoir si je pouvais faire ce projet mais aucune ne m’a rĂ©pondu positivement. AprĂšs plusieurs jours de recherche et d’essais, nous avons finalement pris la dĂ©cision avec Emilie que ce projet Ă©tait lĂ  avant tout pour prendre du plaisir. Alors nous nous sommes mises d’accord pour que je prenne finalement un virage Ă  180° et que je fasse avec ce que j’avais lĂ  tout de suite. Et comme elle avait dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ© son projet dans une bibliothĂšque, elle est restĂ©e lĂ -dessus.

Quelques soucis de santĂ© au dĂ©but du mois de novembre ont fait qu’un repos forcĂ© m’a Ă©tĂ© prescrit. Ça tombe bien, j’avais prĂ©vu de partir 2 semaines au pays basque. J’ai donc dĂ©cidĂ© de faire avec ce paysage que j’avais sous les yeux pour rĂ©aliser mon projet du mois.

Ici commence le kiff

Pour ce projet, je vous propose donc de me suivre Ă  plusieurs endroits de ce pays basque que j’adore. Et c’est tout naturellement que je commence avec cette phrase que j’avais sous mes pieds, et avec le thĂšme noir & blanc.

7h30, le rĂ©veil sonne. Comme beaucoup de matins, je dĂ©cide d’aller observer le lever du soleil sur la grande plage de Biarritz. Ce matin-lĂ , enfin, le ciel a dĂ©cidĂ© de s’exprimer. L’occasion d’une belle image au format portrait.

Les surfeurs au pays basque

Le mythe des surfeurs n’est en fait pas un mythe. À toute heure, quelle que soit la tempĂ©rature extĂ©rieure ou de l’eau, la mĂ©tĂ©o, vous en verrez toujours dans l’eau si les vagues sont lĂ . Alors ce matin-lĂ , quelques minutes aprĂšs ce rose magnifique, quand j’ai vu ce surfeur courir Ă  l’eau, j’y ai vu de suite l’image faceless. Et j’ai aprĂšs pris le temps d’observer tous ces fous Ă  l’eau.

Un peu plus tard dans la journĂ©e, Ă  GuĂ©thary cette fois, j’ai vu ces autres surfeurs qui eux remontaient de la plage. Et notamment cette surfeuse qui tenait sa planche sur sa tĂȘte, avec ses mains.

Entre Hendaye, Saint-Jean de Luz & Biarritz

Une belle journĂ©e de soleil au pays basque me donne envie d’aller voir tous mes coins prĂ©fĂ©rĂ©s. L’avantage, c’est que rien n’est bien loin. Alors j’ai commencĂ© par un stop sur la plage de Saint-Jean de Luz, Ă  profiter du soleil qui rĂ©chauffe. Lunettes sur les yeux, sweat Ă  capuche, je me sens dans mon Ă©lĂ©ment. L’occasion de faire un autoportrait.

Un de mes plaisirs aussi dans ce coin, c’est d’observer l’ocĂ©an dĂ©chaĂźnĂ©. Vous savez, quand les vagues tapent et se fracassent. Le mouvement qu’elles crĂ©ent, leur puissance. Tout me fascine…

Je continue de vous emmener dans mes diverses promenades. J’avais louĂ© un appartement en plein centre de Biarritz, Ă  3 minutes Ă  pieds de l’ocĂ©an et tout prĂšs de la Villa Belza, cet espĂšce de chĂąteau au bord de l’eau. Je suis fascinĂ©e par cet endroit. Alors je l’ai observĂ© sous toutes les coutures et Ă  toutes heures. Ce jour-lĂ , le diptyque s’est imposĂ©…

La magie des couchers de soleil au pays basque

Puis arrivent les couchers de soleil, ces moments chaque jour que j’attends, Ă  espĂ©rer que les couleurs m’Ă©merveillent. J’ai essayĂ© de voir pleins d’endroits diffĂ©rents tous les jours. Le 1er que je vous prĂ©sente, c’est sur la route de la corniche, entre Hendaye & Saint-Jean de Luz. Cet endroit qui est le tout premier que j’ai dĂ©couvert en venant pour la premiĂšre fois au pays basque il y a 3 ans. L’occasion de faire une photo en freelensing.

Autre journĂ©e, autre coucher de soleil. C’est d’ailleurs le tout dernier que j’ai vu pendant mon sĂ©jour lĂ -bas. Et quelle beautĂ©… Je ne m’en remets toujours pas. Ce soir-lĂ , l’ocĂ©an Ă©tait dĂ©chaĂźnĂ©, les couleurs splendides, et j’ai dĂ©couvert une plage oĂč je n’avais pas encore Ă©tĂ©, celle d’Ilbarritz. J’ai des tonnes d’images de ce moment. D’habitude pour le projet, on se donne le challenge de faire nos photos Ă  F8. Mais il y avait tellement de lumiĂšre et de dĂ©tails que j’ai dĂ©cidĂ© de monter comme je ne le fais quasiment jamais Ă  F22. Impensable pour moi il y a quelques mois de prendre des photos Ă  cette ouverture, mais comme quoi, tout Ă©volue!

Et puis on arrive au dernier thĂšme de ce projet, le by my window. Je suis une fan des photos Ă  travers les rĂ©troviseurs de voiture quand elles ont un vrai intĂ©rĂȘt. Ce soir-lĂ , le ciel Ă©tait en feu et je bouillais au volant de le prendre en photo. J’ai attrapĂ© mon appareil, fait mes rĂ©glages un peu Ă  l’arrache et croisĂ© les doigts pour que ça marche. C’est dans des moments comme ça que je suis contente de maĂźtriser mon boĂźtier et mes envies.

VoilĂ  comment se termine cet avant dernier projet de l’annĂ©e. Je dois admettre qu’aprĂšs la frustration de la bibliothĂšque, je suis super heureuse de vous prĂ©senter finalement ce projet lĂ  dans cet endroit que j’aime tant.

Si vous souhaitez voir plus d’images prises au pays basque, rendez-vous sur mon compte instagram oĂč je vous en montre pleins depuis plusieurs jours (et je vais continuer rassurez-vous).

Regards croisés

Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, je mĂšne ce projet avec Emilie en parallĂšle. Tous les mois, on vous partage nos visions des mĂȘmes thĂšmes avec un lieu en commun dans l’esprit. Vous l’aurez compris, ce mois-ci nos lieux diffĂšrent et elle vous donne rendez-vous Ă  la bibliothĂšque de Cannes. Je vous laisse dĂ©couvrir son article du mois.

regards-croises

Et si vous ne les avez pas encore lus, vous pouvez retrouver mes articles des prĂ©cĂ©dents mois ici.

À dans quelques jours pour le dernier mois du projet de l’annĂ©e!!!

FERMER