Projet photo perso 366

Conseil musical pour découvrir mon projet photo perso 366 de 2020 : “Snow” de Fabrizio Paterlini

Quand on est photographe, on a souvent envie d’avoir un projet perso dans l’année pour se booster et créer. S’ouvrir à d’autres choses, approfondir des techniques, développer son oeil. Si vous me suivez depuis un moment, vous aviez pu découvrir mon projet regards croisés en 2019 (que j’ai dû depuis retirer de ce blog).

Pour 2020, je cherchais un projet différent, à faire seule, avec un vrai challenge. Mais je ne savais pas trop sur quoi partir. Et puis ça faisait des années que j’entendais pas mal de photographes faire des projets 365, soit 1 photo par jour pendant 1 an. Avec parfois des thèmes plus précis. Ce projet me paraissait impossible sans avoir d’enfant. Je m’explique : TOUS les photographes que j’ai vu avoir des projets 365 ont des enfants (ou allaient en avoir dans l’année). Dans ma tête, je trouvais ça hyper compliqué sans en avoir, j’associais un 365 au fait de créer des souvenirs en famille. Je me disais que les jours où on manquait d’inspiration, nos enfants pouvaient nous apporter une idée (ou simplement via leur naturel qui donnerait plein de matière). C’était donc compliqué dans ma tête de me lancer là-dedans.

1er janvier 2020, je fête le nouvel an chez mon amie Caroline qui repart pour un 365. Et je me dis “ok, je vais essayer, mais je n’en parle à personne”. Alors je commence à prendre des photos chaque jour. Mon but de départ : voir si je tiens 30 jours. Si oui, tenir 100 jours (les projets 100 sont une autre spécialité chez les photographes). Si je tiens 100 jours, je pousse jusqu’aux 366 (année bissextile, tant qu’à faire!).

Projet photo perso 366 – Janvier

J’en parle à 2 personnes : ma meilleure amie et Carole, une amie photographe. Pour une seule raison : avoir acté avec quelqu’un que je le faisais et avoir donc une personne qui me pousse au cul si jamais je suis à 2 doigts d’abandonner.

Janvier débute, je ne m’impose rien pour ce mois. J’y vais au feeling total, je fais une image chaque jour de mon quotidien. Je me teste pas mal à l’autoportrait, je cherche la lumière. Pas plus, pas moins.

02 – Février

Janvier s’est passé facilement, j’ai mes 30 photos sans problème. Je peux continuer et viser les 100 jours. Le mois commence avec un voyage en Écosse, facile donc de continuer à faire des photos. Et j’ajoute à ça une contrainte de couleur : essayer de repérer le blanc. Pas forcément chaque jour, mais avoir une dominante de blanc dans mes images.

03 – Mars

Tout va bien, je continue, pour l’instant pas de gros blocage. J’enchaîne avec la couleur noire au mois de mars. Un mois évidemment particulier puisqu’il a aussi été le début du confinement, pendant lequel je pars vivre chez mes parents (qui ont une maison avec jardin à 15km de là où je vivais à l’époque, et qui me permettait aussi de m’occuper quasi chaque jour de ma grand-mère de 94 ans). Et je vois dans ce projet un nouveau tournant : l’occasion de documenter ce moment hors du temps que l’on est en train de vivre.

04 – Avril

Je n’arrive plus à suivre les couleurs à ce moment-là, j’ai besoin de retrouver une liberté totale vu le contexte qui parfois me perturbe. Donc je garde une seule idée en tête : documenter le quotidien avec mes proches et profiter de la lumière de dingue qu’on aura eu quasi tout le temps.
PS : j’ai passé les 100 jours le 8 avril 🥳

05 – Mai

J’ai envie de retrouver un peu de couleur, je me lance dans le jaune. Le confinement se termine, je retourne chez moi, je retrouve quelques amis par ci par là. La vie reprend doucement et d’une façon étrange.

06 – Juin

Probablement le mois le plus simple niveau couleur pour moi avec le bleu (alors que je ne suis pas une grande fan de cette couleur en soi). Et puis certains projets avancent, le boulot reprend un peu, je rejoins des amis chez eux, on fait une virée en Italie.

07 – Juillet

Je choisis la couleur orange pour ce mois. Mais soyons honnêtes : je déménage (enfin!) à Biarritz et tout se fait ultra vite. Avec ça commence (enfin aussi!) ma saison des mariages, le travail reprend à tout va. Alors ce projet 365, je le fais avec plaisir mais au milieu d’une vie perso et pro qui va très vite. Mon seul but à ce moment-là est de ne pas décrocher.

08 – Août

Un très gros mois de travail pour moi, je sillonne la France en long, en large et en travers. Au milieu de tout ça, une semaine de vacances prévue en famille. Et puis je commence à découvrir ma région les quelques jours où je suis chez moi… J’avais la couleur rouge en tête pour le mois d’août mais il faut avouer que je ne suis pas très assidue sur la couleur.

09 – Septembre

Je continue ma traversée de la France avec Biarritz, Paris, Nice, Bormes les mimosas et j’en passe. Des amis, un mariage perso, de jolies retrouvailles, mes premiers couchers de soleil à tomber dans ma nouvelle région, la réouverture des cinémas. Et la couleur verte (qui pourtant est ma couleur pref) un peu laissée à l’abandon 🙈

10 – Octobre

Entre Paris, la Bretagne & Biarritz, la couleur marron qui s’impose avec l’automne qui est là. Moins de gens, moins envie de me montrer aussi, des bribes de quotidien parfois anodins qui pourtant sont le reflet d’une partie de ma vie. Et puis ces couleurs et cette nouvelle région qui m’émerveille toujours un peu plus…

11 – Novembre

Il ne me reste que 2 mois, je n’en reviens pas… Je n’arrive même pas à comprendre comment j’ai réussi à tenir aussi longtemps avec si peu de moments de découragement. Comme quoi, l’habitude est vraiment là… Le confinement revient aussi, mais cette fois je reste dans mon nouveau chez moi dans lequel je me sens bien. Et mon périmètre me permet d’aller voir l’océan chaque jour, un vrai luxe. Je me lance vraiment aussi dans la photo culinaire. Et je reprends (timidement) les autoportraits.

12 – Décembre

J’y suis. Le dernier mois, les derniers jours. Qui sont faciles pour moi en plus puisque j’ai toujours adoré le mois de décembre, les fêtes de Noël. En plus, ça n’était pas prévu, mais finalement on fêtera Noël en famille réduite chez moi à Biarritz, je ne peux pas être plus heureuse. Et je fêterai de nouveau le nouvel an chez Caro. Comme une jolie façon de clôturer ce projet comme il a commencé.

Alors ces 31 derniers jours de projet, c’est un cadeau pour moi. Refaire des photos de gens qui comptent, me créer de beaux souvenirs en famille, reprendre l’autoportrait comme un défi. Plus de couleur vous l’aurez compris depuis octobre, je me laisse à nouveau complètement guider par mon instinct et par mon quotidien.

Projet photo perso 366 – En résumé

Au final, ce qui me paraissait impossible au début de l’année a finalement été une habitude vite prise. Une photo par jour pendant 366 jours. L’occasion de mettre en lumière une année très particulière, d’en garder des souvenirs pour toujours, et j’en suis heureuse. Moins de gens que j’aurai aimé dû au contexte particulier (même si je vous ai caché aussi ici quelques images pour préserver une partie de ma vie privée ainsi que certaines personnes qui ne veulent pas être montrées).

Mais beaucoup de gratitude sur cette vie qui a beaucoup changé cette année. Sur les personnes qui sont présentes dans ma vie. Beaucoup de fierté d’être arrivée au bout, d’avoir terminé avec Caro, comme je l’avais commencé (j’ai fini par lui avouer mon projet mi juillet et je tenais à finir par une photo avec elle). Merci à vous de m’avoir lue jusqu’ici 🙏🏼

☀️

Et pour 2021, j’ai réfléchi à un projet qui marie mon amour pour la lumière qui explose avec mon nouvel environnement de vie (mais si je suis ailleurs ce sera tout aussi bien) : 52 weeks of sun(rise / set) ✨ si vous voulez suivre cette aventure, je vous invite à me suivre sur mon compte instagram

Partagez l'article
Scroll Up